Kinshasa : deux Chinois et un Congolais condamnés à 10 ans de prison

Vue de la TGI-KALAMU.Photo de tiers

La police ville province de Kinshasa avait arrêté lundi 15 novembre dernier, dans la commune de la Gombe dans l’ancienne résidence de la chaîne de télévision Télé 50 sur l’avenue Mandariniers, un groupe de prostituées chinoises.

Elles ont été déférées au parquet du TGI Gombe. Jugés en fragrance, les Chinois Ye Jing Parg et sa gérante ont été condamnés à 10 ans et 3 mois de prison pour proxénétisme et trafic des personnes à des fins sexuelles.

Pour sa part, Bernard Bula, chef de bureau au ministère des Affaires étrangères, a été condamné à 10 ans de prison pour usage de faux. En effet, il a délivré des visas de courtoisie à ces Chinois qui n’en avaient pas la qualité.

Dans la foulée, huit autres chinois ont été condamnés pour séjour irrégulier à mille dollars chacun et 22 autres ont été acquittés.

Au total, 27 sujets étrangers étaient poursuivis dans cette affaire dite des " prostituées chinoises". Quelques Congolais étaient aussi impliqués dont le chauffeur, agent de sécurité et serveur du chinois poursuivi pour proxénétisme.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *