Kinshasa : des troubles en gestation à l’UPN

Entrée UPN. Ph de tiers.

Des troubles en gestation s’annoncent à l’Université Pédagogique Nationale (UPN) à Kinshasa si rien n’est fait pour départager les parties en conflit.

En effet, le groupe dénommé “collectif des candidats du comité directeur de l’association des cadres scientifiques l’UPN (ACS/UPN), qui a contacté le mardi 01 juin la rédaction d’election-net.com, dénonce des irrégularités qui ont accompagné l’élection du président de l’ACS/UPN.

“En effet, sans toutefois publier le nombre de votants avant le dépouillement, le président de la commission électorale indépendante avait exigé au témoin de chaque candidat, de signer un procès-verbal portant sur sa volonté de minimiser tout dépassement de moins de 50 bulletins se retrouvant dans les urnes. Ce qui n’est pas normal, explique la même source.

Il demande ainsi au Recteur de cette université d’annuler les résultats provisoires des élections des membres du comité directeur de l’ACS/UPN. Et mettre en place une nouvelle CEI en vue d’organiser des nouvelles élections crédibles. Faute de quoi, le collectif projette des manifestations dont “les auteurs intellectuels de cette fraude, seront tenus pour responsables”.

Par ailleurs, le collectif accuse le nouveau comité d’être contre le pouvoir de Félix Tshisekedi. “C’est un comité de gestion des anti- pouvoir”, à l’exception du Recteur.

“Le Recteur doit agir le plus vite que possible, en vue de favoriser le bon climat de paix. Le Recteur doit éviter de faire de l’UPN une Université acquise à LAMUKA, car le candidat à problème est membre du bureau politique de l’ECIDE et petit frère du Secrétaire Général de l’ECIDE. Nous dénonçons”, ont-ils indiqué.

Rédaction

1xbet Code Promo ENET2021