Kinshasa : des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogène

La police arrêtant une manifestante. Ph de tiers.

Alors que certains partisans sont prêts à marcher à l'appel de certains leaders politiques, la police s'est constituée pour empêcher leur rassemblement à Kinshasa ce mercredi 15 septembre 2021.

À la place Pascal, certains ont été dispersés. La police a usé des coups de gaz lacrymogènes pour cette fin. Elle agit ainsi, suite à l'interdiction, par des autorités provinciales, de la tenue de cette marche de la coalition politique Lamuka, ce mercredi.

Peu avant, le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila a appelé les Kinois à vaquer librement à leurs occupations.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *