Kinshasa : Décès du policier victime de la barbarie des musulmans lors de clôture du Ramdam

Une vive tension avait été observée jeudi 13 mai au stade des Martyrs à Kinshasa, lors de la prière de clôture du Ramadan.

Cheick Abdallah Mangala Luaba, président de la communauté islamique au Congo, annonçait qu'une " frange dissidente de cette communauté a semé les troubles s’en prenant même aux agents de l’ordre venus assurer la sécurité des lieux"

Touché par cette barbarie, un policier qui était aux soins intensifs à l’hôpital HJ situé à limeté 1ère rue vient de tirer sa révérence. C'est le général Sylvano Kasongo qui confirme ce vendredi 02 juillet, le décès du policier victime de la dite barbarie des musulmans lors du ramadan.

Il faut signaler que la communauté islamique vit une période trouble depuis quelques mois. Le camp du Cheik Dibondo ne considère plus le Cheik Abdallah comme son représentant.

Et c'est suite à la décision prise par les deux camps de célébrer la clôture du Ramadan au Stade de Martyr qu'a surgi cette barbarie. La Police nationale congolaise (PNC) dépêchée sur le lieu pour rétablir de l'ordre avait usé des gaz lacrymogènes. C'est ainsi que la situation avait dégénèré.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *