Kinshasa/décès de l'étudiant Honoré Kwete : doter les policiers des armes non létales, insiste Sama Lukonde

L'étudiant Honoré Shama Kwete (assis) en plein tournage. Ph de tiers.

Les circonstances de la mort du jeune étudiant de l’Université de Kinshasa inscrit en deuxième année de graduat en Sciences de communication, Honoré Shama Kwete, indignent plus d’une personne.

En conseil des ministres vendredi 30 Juillet 2021, le premier ministre Sama Lukonde a condamné cette barbarie policière et a insisté pour que pareille bavure ne se reproduise plus.

"Le chef du gouvernement a déploré la mort de l'étudiant Shama Kwete. Il a indiqué qu'un tel événement est inacceptable et qu'il ne devrait plus se répéter", peut-on lire dans le compte rendu du conseil de ministre dont une copie a été consultée par la rédaction Election-net.com, ce samedi 31 Juillet 2021.

Sama Lukonde a, par ailleurs, instruit son gouvernement à poursuivre la formation des policiers, mais surtout de les doter des armes non étales afin d'éviter les actes de ce genre. Il a rappelé que justice soit faite pour Honoré Kwete.

"Il a encouragé la justice à faire son travail afin de punir sévèrement et de manière exemplaire les coupables. Il a rappelé la nécessité pour le gouvernement de poursuivre la formation des policiers dans le maintien de l'ordre public et de les doter d'armes non létales pour prévenir ce genre d'actes à l'avenir", poursuit le même document.

Honoré Shama, étudiant à l’UNIKIN, s’est vu ôter la vie par un agent de la police pendant qu’il était en tournage d’un théâtre dans le cadre d’un travail pratique exécuté avec 15 de ses camarades étudiants.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *