Kinshasa/Covid-19 : la DGRK choisie pour percevoir les amendes fixées par Gentiny Ngobila (officiel)

Gentiny Ngobila, Gouverneur de Kinshasa lors du lancement de l'opération Sukola Kintambo/ photo HVK

L’annonce a été faite par le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa le général Sylvano Kasongo au cours d’une réunion conjointe, mardi 22 juin 2021, avec les agents de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK).

Dans son allocution, il a tenu à préciser que les agents de la DGRK seront déployés dans les commissariats afin de percevoir les amendes fixées par le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, dans le cadre de la lutte contre la 3ème vague de Covid-19 à Kinshasa.

« Les agents de la DGRK seront déployés à travers tous les commissariats de la police pour que les contrevenants puissent payer et avoir la quittance. Si tu ne respectes pas les mesures après 22 heures, tu payes l’amende et on te donne la quittance. La DGRK sera dans toute la police de manière que l’argent soit canalisé là-bas », a dit le général Sylvano Kasongo.

Il a, par ailleurs, tenu à souligner que le couvre-feu est applicable à toutes les personnes. Cette mesure n’est pas seulement pour les véhicules.

« Le couvre-feu ne concerne pas seulement les véhicules. C’est pour tout le monde. À partir de 21 heures, tous les restaurants ferment pour permettre aux gens de rentrer à la maison. À 22 heures, on te voit à pied on t’interpelle. Même les gens qui vendent sur les avenues, le gouverneur a dit que si on te voit, on t’arrête », renseigne-t-il.

Dans son arrêté pris lundi 21 Juin 2021, l’autorité urbaine a déterminé les amendes comme suit :

  • Pour défaut de port du masque : 10.000 FC
  • Couvre-feu : 50.000FC
  • Taxi-moto avec plus d’un passager : 20.000FC

-Transports publics dépassant 50% de capacité d’accueil et avec passagers debout : 100.000 FC

  • Restaurants dépassant 50% de capacité d’accueil : de 100.000 FC à 1.000.000 FC
  • Ouverture terrasses, bars et lounge bars : 10.000 FC pour le client, et de 100.000 FC à 1.000.000 FC pour le propriétaire,
  • Ouverture boîte de nuit : 10.000 FC pour le client, et de 200.000 FC à 2.000.000FC pour le propriétaire,
  • Organisation des deuils et veillées mortuaires : 500.000 FC. Si ces derniers sont organisés dans une salle ou un funérarium, celui-ci sera fermé pour une durée de 15 jours et le propriétaire sera puni d’une amende allant de 500.000FC à 1.000.000 FC.

Pour les manifestations de plus de 20 personnes : de 200.000 FC à 1.000.000FC à charge de l’organisateur de la manifestation et le propriétaire du lieu d’organisation des manifestations sera puni d’une amende de 1.000.000 FC à 2.000.000FC. Et en cas de non-respect des mesures barrières par une église, celle-ci sera fermée pour une durée de 15 jours.

Joël Mesa Nzuzi