Kinshasa : coups de gaz lacrymogène pour disperser les agents de l'ONATRA

En grève depuis le jeudi passé, les agents de l'ONATRA avaient prévu une marche pacifique ce vendredi 22 octobre 2021 pour revendiquer leurs droits.

Cette marche qui devrait partir de la gare centrale jusqu'à la primature a été réprimandée par la police nationale congolaise. L'utilisation des gaz lacrymogènes était au rendez-vous pour disperser ces agents. Les jets de pierre entre la police nationale congolaise et les agents de l'ONATRA ont suivi.

Approché par Election.net.com, l'un des agents de l'ONATRA explique les raisons de cette marche dispersée par la police.

" Nous sommes venus revendiquer deux choses, premièrement nous réclamons nos 207 millions dollars que l'État nous doit. C'est note créant parce que la totalité, c'est 400 millions de dollars et c'est depuis l'époque de Matata Ponyo. L'état avait accepté de nous payer 207 millions dollars, c'est la Rawbank qui avait accepté de nous payer cet argent en deux paliers. Et la deuxième de chose, ils doivent donner aux agents les arriérés, mais aussi faire la relance des tous les ports. C'est ce que nous réclamons. Mais comme la police nous a dispersé, la semaine prochaine, nous allons changer de stratégie", a expliqué l'un des agents trouvé sur place.

Il faut signaler que la police nationale congolaise a su maîtriser cette marche. Toutefois, il faut signaler l'arrestation des quelques agents selon le témoin sur place.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *