Kinshasa : construction d'un puits d’eau à la prison de Makala

Une borne fontaine de la REGIDESO à Kasongo/photo tiers


Sur instruction ce lundi 14 juin 2021de la ministre d'État, ministre de la Justice et Garde de sceaux Rose Mutombo Kiese, un puits d’eau sera foré au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (ex-prison centrale de Makala) pour ravitailler en eau potable les prisonniers.


La pénurie de l’eau potable est devenue une habitude au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (Cprk).


Plusieurs fondations et Ongs défenseurs de droits de l'homme avaient tiré la sonnette d'alarme pour dénoncer les conditions de vie inhumaines de pensionnaires du Cprk quand la REGIDESO se trouve dans l’incapacité de leur fournir l’eau potable.


L'Association congolaise pour l'accès à la justice (Acaj) avait demandé aux responsables de la REGIDESO le 13 avril 2021 de prendre des dispositions urgentes pour rétablir l'eau au Cprk et aux autorités gouvernementales d'agir pour que cela se réalise.


Par ailleurs, lors de sa visite au Cprk le 10 juin 2021, le ministre des Droits humains Fabrice Puela avait à son tour, fait un constat amer par rapport au manque d'eau dans cette première prison du pays.


Soucieuse de conditions de vie des prisonniers du Cprk, Rose Mutombo a ravitaillé cet établissement pénitencier en vivres et autres produits de première nécessité.


Pour le directeur administratif du Cprk, le colonel Flory Kandimba ce énième geste posé par la ministre d'État en charge de la justice est une réponse à l'accès difficile à l'eau potable dans cette structure.


De son côté, l'ingénieur chargé de superviser les travaux précise que deux points d'eaux seront mis en place au Cprk avec un débit de près de 5.000 mètres cube d'eaux par heure pour remplir un réservoir de 108 mètres cube.
Notons que les travaux du forage d’un puits d’eau au Cprk avaient été lancés le lundi 14 juin 2021.


Patrick Ombale