Kinshasa : Cette question superflue qui divise le PALU

Devant le Siège du PALU à Kinshasa. Ph. Tiers

Si Jaynet Kabila, avait réussi à éteindre la flamme d’une chandelle qui divisait le Parti Lumumbiste Unifié (PALU), le problème de fond n'avait donc pas été réglé. C’est ce que nous pouvons observer.  Le PALU, s'approche-t-il petit à petit de son déclin ? 

La guerre du leadership au sein dudit Parti reste encore visible. C'est au tour de l'organisation du congrès Électif que les deux partis initialement opposés s'en vont une fois en guerre.

Au nom de Dorothée Gizenga, fille d’Antoine Gizenga, Aurélie Batumike, secrétaire permanente adjointe et porte-parole du parti, annonce à l'issue d'une matinée politique la tenue du Congrès extraordinaire du Parti Lumumbiste unifié (PALU) pour ce " vendredi 30 octobre 2020", D'après lui, ce congrès portera sur l'élection de l'équipe dirigeante.

"L'ordre du jour de ce Congrès extraordinaire ne portera que sur l'élection du Secrétaire général, chef du parti, secrétaire général adjoint et les membres du Bureau politique" annonce-t-il sur top Congo.

En réaction, l'aile Mayobo dit n'est pas prendre acte de cette activité.  Godefroid Mayobo relève que "le Congrès est bien défini. Ce sont les membres du bureau politique, les secrétaires provinciaux… et les Chefs de sections (qui l'organisent). Dorothée ne l'est pas". 

Célestin Ngoma, secrétaire général adjoint du parti en charge de la jeunesse estime que l'heure n'est pas au congrès.

"Le moment viendra où les autorités compétentes du PALU vont communiquer la date officielle du Congrès" et d'ajouter : "Je ne sais pas s'il s'agit de quel parti ? Il s'agit là des amis qui se sont égarés et qui sont dans l'anarchie. Ils n'ont pas qualité pour convoquer ce Congrès.Le PALU s'organise pour mettre tous les préalables en place avant la convocation du Congrès. Nous allons user de tous les mécanismes légaux à notre disposition" conclut-il.

Reste à savoir si à la date prévue, cette activité aura bel et bien lieu.

Joël Mesa Nzuzi