Kinshasa : Bientôt la fin de la réhabilitation de l'avenue du Marché

Gentiny Ngobila Mbaka, Gouverneur de Kinshasa visitant le chantier de l'avenue du Marché/ photo HVK

Le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka a tenu ce mardi 03 novembre 2020 à inspecter les travaux de réparation des nids de poule sur l'avenue du marché, à quelques encablures de l'hôtel de ville de Kinshasa dans la commune de la Gombe.

Démarrés depuis le 19 octobre dernier, il était important pour l'autorité urbaine de se rendre compte non seulement de l'effectivité de ces travaux mais aussi de l'efficacité de cette nouvelle technologie velocity, vieille de 20 ans.
Velocity a déjà fait ses preuves au Liban, au quatar et en Grande Bretagne.

En RDC, après 6 mois d'études et plusieurs tests en laboratoire afin de trouver une solution mixte répondant au type des agrégats du climat de la RDC, Vélocity est maintenant opérationnelle.
Ces travaux sont exécutés par l'entreprise reparoute qui en a l'exclusivité. Ce, dans le cadre d'un contrat de partenariat signé depuis le mois de juin après des séances d'expérimentation auxquelles a assisté le premier citoyen de la ville aux ronds points Kin mazière et Molaert.

Cette entreprise spécialisée dans la réparation des nids de poules entre désormais en guerre contre tous ces trous qui empêchent une bonne circulation des véhicules. Elle s'y est déjà prise au niveau de Kintambo magasin, de Socimat et la Gare centrale sur le boulevard du 30 juin et vers la cour suprême de justice sur avenue de la justice. En ce qui concerne l'avenue du marché, les réparations vont s'étendre jusqu'au marché central de Kinshasa.

A en croire, la chargée des opérations, ce
seul camion doté d'une machine à émulsion bitumeuse en d'autres termes un mélange de bitume et des graviers peut réparer jusqu'à 100 mètres de route en une journée soit 2 à 3 minutes pour un nid de poule.

C'est ce qui a justement motivé le chef de l'exécutif provincial, en ce temps de vaches maigres, à se lancer dans ce projet dans un premier temps avec 11 communes de la capitale congolaise, afin de sauver certaines artères de la capitale en prolongeant leur durée de vie de 6 voire 8 ans.

Pour ce qui est des routes ayant des bourbiers, elles attendrons des moyens conséquents pour des travaux plus costauds.

election-net.com/ HVK