Kinshasa : Baseane Nangaa et Bamanisa Saïdi exigent la transparence dans la gestion de fonds Foner affecté pour la réhabilitation de la RN4

De gauche à droite, les Gouverneurs du Haut-Uele et de l'Ituri Christophe Baseane Nangaa, Jean Bamanisa Saïdi et Herman Mutima Sakrini, Directeur Général de l'Office des Routes/ photo tiers

Ecouter cette information

Les Gouverneurs des Provinces de l’Ituri et du Haut-Uele ont été reçus en audience ce mercredi, 18 novembre 2020 à Kinshasa par le Directeur Général de l’Office des Routes.

Au cours de ces échanges, Jean Bamanisa Saïdi et Christophe Baseane Nangaa ont fait part à Herman Mutima Sakrini de la situation des routes dans leurs entités respectives.

Au sortir de l’audience, Jean Bamanisa Saïdi a révélé que l’entretien a tourné essentiellement sur les initiatives de l’Office des Routes sur le réseau routier national traversant leurs juridictions respectives.

“Nous avons voulu être sûrs de ce que le Foner (Fonds National d’Entretien Routier) a mis comme disposition et les affectations que l’Office des Routes va faire pour arranger cette route (RN°4) puis que le fonds qu’il vient de recevoir qui est a peu près d’un million quatre-cents mille dollars (1 400 000 USD) sont destinés à la RN4 qui va de Kisangani jusqu’au niveau d’Eringeti. Ils ont compté 101 Km à réparer et nous voudrions être sûrs parce que c’est nous qui gérons ces routes, c’est nous qui avons mis aussi des attributeurs pendant la période d’abandons par l’Office des Routes et le ministère national des travaux publics et nous voudrions que quand il y a des appuis budgétaires que ça puisse appuyer aussi les Gouvernements provinciaux, que cela puisse aider ce que nous sommes en train de faire. Au Haut-Uele, il y a déjà beaucoup des chantiers qui sont lancés, chez nous il y a beaucoup des chantiers qui sont lancés avec des moyens de bord. Mais lorsqu’il y a des moyens qui arrivent, il faudrait que cela puisse appuyer ce que nous faisons. La constitution du pays à son article 221 dit que les Gouvernements provinciaux peuvent s’occuper des routes nationales en ce qui concerne le péage, en ce qui concerne la réhabilitation, en ce qui concerne l’entretien. Nous devons approfondir la réflexion sur le fonctionnement du Foner, sur la perception de 40% des provinces, sur le fonctionnement de l’Office des Routes, la Direction Générale, les Directions Provinciales qui doivent être mises à notre disposition (…) et nous devons mettre nos services techniques pour le suivi de l’exécution des travaux et de l’affectation des montants sur la répartition de ces routes parce que cela nous concerne, c’est nous qui sommes touchés ainsi que nos populations”, a-t-il déclaré.

Juste après, Christophe Baseane Nangaa et son homologue ont pris la Direction de la primature pour une séance de travail autour du premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba centrée singulièrement sur le fonctionnement des provinces du pays, près de deux ans après l’installation des nouvelles institutions politiques provinciales.

election-net.com/Cellule de Communication/Gouvernorat