Kinshasa: après la pluie, Ngobila évalue les dégâts et annonce des mesures.

Les pluies diluviennes qui tombent ces derniers temps à Kinshasa ne cessent de provoquer des inondations sans précédent dans la capitale RD-Congolaise.

Dans la matinée de ce samedi 26 octobre, sous la pluie, le Gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, a sillonné dans certains coins de la capitale fortement touchés par des débordements des eaux.

Parti du pont Ngongo Leteta à la place Socimat dans la commune de Ngaliema, le cortège de l'autorité urbaine s'est rendu au quartier Pakadjuma dans la comme de Limete où un pont est submergé par des eaux de la rivière. Puis, il a pris la direction de Mombele sur le pont de la 12 ème rue Limete bouché par des déchets plastiques causant ainsi des débordements des eaux dans des parcelles riveraines.

Gentiny Ngobila a aussi visité le pont qui sépare les communes de Ngaba et Lemba où l'eau a atteint le niveau de cet édifice. De là, le cortège du premier citoyen de la ville a débouché sur le Rond point huileries. Sur place, Gentiny Ngobila a visité l'espace sur lequel des personnes non identifiées se prépareraient à construire une station d'essence.

Au terme de cette ronde, le Gouverneur de Kinshasa a fait un constat amer de la situation actuelle. Il a indiqué que la principale cause de ces inondations dans la capitale ce sont des constructions anarchiques.

"Après avoir sillonné la ville, nous avons constaté que les gens ont construit sur les collecteurs des eaux, sur des égouts, sur des caniveaux. Nous venons d'être sur Socimat. Là, il y a des sujets indiens qui construisent sur le lit de la rivière Gombe.

C'est inadmissible", a-t-il déploré. Et d'ajouter :" depuis hier, nous nous sommes d'ailleurs résolus de prendre des décisions qui s'imposeront à tout le monde. Qu'il s'agisse des démolitions ou de déviations des ouvrages de drainage, les congolais doivent s'assumer, parce-que nous ne devons pas continuer à assister à des inondations causant d'énormes dégâts voire des pertes en vies humaines.

Les pouvoirs publics en général, le gouvernement central, le gouvernement provincial et la population kinoise doivent s'assumer ". En clair, le gouverneur de la ville a annoncé une série de démolitions des constructions anarchiques à travers la ville. " Tout ceci c'est notre turpitude.

Il y a eu des autorisations de bâtir en cascades moyennant quelques sommes d'argent. Et les conséquences sont revenues sur notre visage comme un boomerang. Il est temps de s'assumer et de démolir ", a grondé Gentiny Ngobila. Il a profité de cette occasion pour présenter ses condoléances aux familles éplorées de suite des inondations.
L'occasion faisant le larron, le patron de la ville a annoncé la tenue d'une conférence très bientôt qui sera ouverte par le Chef de l'État Félix Tshisekedi, sur la problématique des inondations à Kinshasa. Pour le gouverneur Ngobila, les infrastructures de Kinshasa doivent être adaptées et modernisées, au regard de ses habitants qui sont passés de près de 500.000 aux années 60 à plus de 15 millions d'habitants à ce jour.

election-net.com/ HVK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *