Kinshasa-Affaire Monolithe: Le Bougmestre de Bandalungwa interpelé par l’ANR

Le prétendu monolithe de Bandal. Ph de tiers.

Le Bourgmestre de Bandalungwa, Baylon Gayibene, a été interpellé ce jeudi par l'Agence Nationale de Renseignement (ANR) suite à un prétendu monolithe apparu mystérieusement dans sa commune de Bandalungwa au rond-point Bakayawu, selon les sources concordantes.

Interrogé par les médias, le Bourgmestre de Bandal a affirmé que c’est une apparition mystérieuse et un patrimoine pour la RDC qui devrait être protégé.

À l’en croire, « la place Bakayawu c’est l’endroit où le Chef de l’Etat a lancé l’opération Kin-Bopeto, une idéologie du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, pour transformer notre capitale et c’est à cet endroit là qu’est apparu dimanche matin notre monolithe », a-t-il dit à la presse.

Et de poursuivre, « nous avons déjà eu l’idée d’immortaliser cet endroit et voilà le Monolithe qui apparaît, comme cela a été le cas dans plusieurs autres pays, une première pour l’Afrique et la RDC. Non on n’a pas planté, c’est sorti comme ça. J’étais à Bandal samedi soir pour inspecter sur le respect du couvre-feu, je suis parti, il n’y avait rien. Ce n’est que dimanche matin qu’on me dit qu’il y a quelque chose de bizarre qu’on a trouvé. Je suis venu et j’ai dit que c’est culturel et extraordinaire".

Il s’est interrogé, « comment enlever quelque chose que vous avez trouvé comme ça ? »

« On ne sait pas qu’est-ce qu’il y a, on ne peut pas l’enlever comme ça. J’ai vu aux États-Unis que ça disparu après quelques jours, c’est pour cela que nous sommes en train d’observer », a-t-il conclu.

Malgré qu’il a fait appel à la police pour protéger ce monument, la population s’est chargée de le déchiqueter, voir brûler, affirmant que ce sont les gens qui l’ont créé et l’ont implanté à cette rue. Il devrait être auditionné par l'ANR pour plus des détails.

Theo Liko