Kinshasa/Affaire baisse de prix de vivres frais : Face aux accusations de la FEC, Tshisekedi révèle

Vue du bâtiment de la FEC Kasai Central. Ph. Tiers

Le président Tshisekedi a réagi ce mercredi devant la presse, à Goma où il se trouve, sur le dossier de la baisse des prix de vivres surgelés sur les marchés de Kinshasa. Une question qui a fait polémique après les déclarations de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) qui ont indiqué que ses membres ne se sont pas accordés avec le ministre de l'Économie pour aboutir à un consensus.

Face au communiqué de la presse, le Chef de l'Etat a indiqué que le Ministre de l'Économie avait raison de décider ainsi. Avant d'ajouter que la réaction de la FEC fait partie de la lutte d'intérêt qu'a tout entrepreneur. Félix Tshisekedi a aussi déclaré qu'à plusieurs reprises, le Ministre de l'économe avait contacté la FEC mais cette dernière avait souvent ignoré les appels du patron de l'économie.

"Ce n'est pas vrai, le ministre de l'Économie a contacté ces gens mais ont parfois ignoré ses décisions. Il a bien fait de prendre ces décisions, ce qui va ramener la FEC à la table de négociations", a dit Félix Tshisekedi.

Il a cependant, le numéro un des Congolais a encouragé le patronat de pouvoir discuter avec le Ministre de l'Économie : "Je les encourage. Ils doivent discuter avec l'état pour l'intérêt du peuple", a conclu le président de la République.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *