Kinshasa : 2 choses à retenir de la dernière journée de l’opération Kin-Bopeto pour l’année 2020

Assainissement de la ville province de Kinshasa. Ph. Tiers

Le Bourgmestre de la commune de Masina Toussaint Kaputu accompagné d'une équipe, a effectué une descente sur terrain en marge de cette 11eme journée Bopeto, une dernière de l’année, marquée par le balayage le long du boulevard Lumumba, l’évacuation des ordures, la sensibilisation y compris la fluidité de la circulation routière au boulevard Lumumba afin de lutter contre les violations des codes de la route notamment le sens unique.

Rehaussé par la présence du coordonnateur adjoint de Kinshasa Bopeto Sido Kasanda et du ministre provincial de transport Amos Mbokoso, le Bourgmestre de cette commune a fait le point de cette journée dite d’assainissement.

« Si j’ai retourné les ministres, colonels et autres personnalités qui faisaient le sens unique, c’est pour que les gens respectent les lois du pays. Nous voulons le respect de l’état de droit où personne n’est au-dessus de la loi » a-t-il martelé.

État de droit, credo du chef de l’État, Toussaint Kaputu estime qu’il est nécessaire de « faire le relais par des actes sur terrain. Voilà pourquoi, dit-il, je suis venu avec la police congolaise notamment le commissariat de Masina, la police routière, et même les unités de forces armées qui étaient sur place me prêter main forte pour faire asseoir l’autorité de l’Etat. » renchérit-il.

A cet effet, il appelle la population au civisme et aux autorités à être exemplaires en respectant eux-mêmes les lois de la république particulièrement le code de la route et ne pas se faire exception.

Theo Liko