Kindu : des mouvements citoyens appellent à deux journées des manifestations pacifiques en solidarité aux victimes “des atrocités” de l’Est de la RDC

Quelques activistes du mouvement citoyen Filimbi-Maniema/ photo tiers

Les mouvements citoyens Filimbi, Lucha/section de Kindu, et l’association Kyaghanda Yira appellent la population de Kindu chef-lieu de la province du Maniema à manifester pacifiquement durant deux jours, soit le mercredi 14 et le jeudi 15 avril, en signe de solidarité aux victimes de l’insécurité dans les provinces du Nord et Sud-Kivu, et celle de l’Ituri.

Selon Benjamin Amuri Mushabah, Coordonnateur provincial du mouvement citoyen Filimbi, et l’un des organisateurs, la marche vise : “D’abord, compatir avec nos frères et sœurs congolais qui sont tués à longueur de journées à l’Est du Pays, particulièrement au Nord-Kivu et en Ituri ; deuxièmement, c’est une façon pour nous de condamner ces atrocités, ces tueries sauvages que subissent les populations de ce côté-là, ensuite, c’est une façon pour nous de sonner la sonnette d’alarme pour attirer l’attention du Gouvernement central afin de prendre ses responsabilités, et de mettre fin à ces tueries”, a fait savoir ce dernier à la presse locale ce mardi 13 mars.

D’après toujours lui, la marche vise également à demander le départ de la Mission Onusienne au Congo, la Monusco, qui suite selon lui, à “son inefficacité sur terrain”.

“”Nous demandons aussi le départ de la Monusco vue son inefficacité sur terrain. Parce qu’elle avait changé de nom pour que ça devienne une mission de maintien de la paix. Curieusement, 20 ans aujourd’hui, la paix n’est pas toujours arrivée dans la partie Est du pays. Voilà pourquoi on ne voit plus sa raison d’être en RDC”, a-t-il poursuivi.

En sus, il indique que ces manifestations pacifiques consisteront aussi à interpeller les autorités du pays pour le rétablissement d’une paix durable dans cette contrée du pays.

“Parceque la vie humaine est sacrée, ça en est de trop. Il faut que les autorités prennent leurs responsabilités de protéger les civils. On en marre avec des promesses. Nous ne voulons plus attendre un quelconque discours appelant la population à espérer un paix, nous avons besoin des actions concrètes”, a-t-il martelé.

Les organisateurs font enfin savoir que ces marches pacifiques se dérouleront dans les grandes artères de ville et seront suivies de l’exposition des images qu’ils qualifient “d’atroces” des massacres.

Cinq sites ont été choisis pour les expositions. Il s’agit du rond-point du Cinquantenaire, la tribune centrale de Kindu, au croisement des avenues Inga et Boulevard Joseph Kabila devant la Caritas dans la commune de Kasuku, au beach central de la rive droite dans la commune d’Alunguli, et à la place Matata Ponyo dans la commune de Mikelenge.

Kilikumbi Lusumbasumba Isaac