Kin-Bopeto: Gentiny Ngobila fonce

Gentiny Ngobila, Gouverneur de Kinshasa au collège Boboto/ photo Enet

Dans le cadre de son programme Kin-Bopeyo, le Gouverneur de la Ville de Kinshasa Gentiny Ngobila s’apprête à signer un protocole d’accord de partenariat avec un groupe turc pour le traitement des déchets.

Le traitement des déchets à Kinshasa s’avère un casse-tête pour les autorités congolaises tant nationales qu’urbaines. Depuis plusieurs années, la capitale congolaise s’engouffre dans les déchets d’environ 8 000 tonnes produit par jour, soit 3 000 000 de tonnes par an. D’où, caniveaux, rivières, voir le fleuve Congo sont devenus des principaux endroits pour la population pour déposer leurs immondices, au vu d’une absence remarquable des poubelles publiques.

À Conakry en Guinée le week-end dernier, le Chef de l’exécutif provincial, Gentiny Ngobila Mbaka, s’est entretenu avec le groupe turc Albarayk, spécialisé dans le traitement des déchets en vu d’un partenariat pour résoudre ce fléau. Ce partenariat permettra à réduire tant soit peu, ce taux élevé des déchets dans la ville de Kinshasa, qui n’a connu aucun plan sur la gestion des immondices depuis plusieurs décennies.

Classée parmi les villes les plus sales au Monde, le Gouverneur de la ville entend avec son programme Kin-Bopeto, redorer le blason terni de Kinshasa afin de la revêtir de sa plus belle robe.

Si le Gouvernement congolais fait de la politique du traitement des déchets, une de ses priorités, il devra passer à l’acte car, l’avenir de la capitale congolaise en dépend.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *