Kasaï-Oriental: suspension des activités académiques à l’Istm pendant 5 jours


Une réunion du conseil provincial de sécurité a été convoquée urgemment par la gouverneure intérimaire de la province du Kasaï Oriental, Jeannette Longa Musuamba en vue de tabler sur les évènements survenus lors de la manifestation organisée par les étudiants de l'Institut supérieur des techniques médicales de Mbuji-Mayi.


Au cours de cette réunion, il a été question de trouver des voies et moyens pour mettre un terme aux conflits au sein de cet institut médical. À cet effet, le conseil provincial de sécurité a décidé d’y suspendre tous les cours pendant cinq jours. Cette décision entre en vigueur ce mardi 15 juin.


Lazare Tshipinda Kasonga, ministre provincial de l’Intérieur a révélé que ces mesures conservatoires prises par le conseil provincial de sécurité seront d’application en attendant le feed-back du ministère national de l’Enseignement Supérieur et Universitaire.


«Le comité provincial de sécurité a décidé de la fermeture de toutes les activités de l’Institut Supérieur des Techniques Médicales à partir de ce jour jusqu’au samedi 19 juin 2021. À notre niveau, nous avons pris des mesures conservatoires. Ce qui revient à dire que tant au niveau du campus qu’au niveau du bâtiment administratif, aucune activité ne sera tenue. En attendant que nous puissions avoir le feed-back depuis Kinshasa, les activités devront reprendre normalement le lundi 21 juin», a confié Lazare Tshipinda à la presse.


Il sied de signaler que la tension était vive ce lundi à l'Institut supérieur des techniques médicale de Mbuji-Mayi. Les étudiants n'ont pas digéré la grève entamée depuis la semaine dernière par leurs professeurs. Ils sont descendus dans la rue pour réclamer le paiement de professeurs et la reprise des examens suspendus depuis le 11 juin 2021.
On a noté un mort et plusieurs blessés grave lors de la marche des étudiants.


Albert E. Ngandu