Kasaï-Oriental : l’UDPS sort de son Silence après la destitution du gouverneur Jean Maweja

Maweja Muteba , lors d'une matinée politique. Ph. Tiers

Après son silence depuis la déchéance de son gouverneur, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS)/ Kasaï Oriental sort de son silence.

Dans une déclaration politique du mercredi 7 avril dernier, signée par le Président fédéral, Jean-Paul Mbuebua Kapo, l’UDPS dit prendre acte de la destitution de Jean Maweja Muteba, après avoir analysé “sans complaisance” la situation politique actuelle de la province, au cours d’une réunion extraordinaire ténue le mardi 06 avril.

“La motion de défiance initiée par l’assemblée provinciale contre le gouverneur de province en date du 01 avril 2021, doit être considérée d’une part comme un exercice démocratique reconnu à tout Etat de droit que l’UDPS cherche à instaurer en RDC, et d’autre part, comme une suite logique des antécédents politiques et économiques observés dans le chef des animateurs des institutions provinciales. Par conséquent, l’UDPS fédération de Mbujimayi en prend acte”, peut-on lire sur ce document.

A la victime, le comité du parti lui demande d’user des voies de droit reconnus à tout citoyen congolais qui se sent lésé afin d’accréditer sa cause “au lieu de choisir la rue et les médias comme moyen de défense pour ne pas plonger la province dans une crise politique et ternir l’image du parti”, ajoute ce document.

Jean Maweja Muteba a été déchu de ses fonctions par une motion de défiance pour _”l’incompétence, l’ingérence et détournement…”

Jean-Paul Tshimanga