Kasaï Oriental :le président du club Sanga Balende condamne l’agression des joueurs de Mazembe à Mbuji-Mayi

Alexis Ali Fakhi

Du football ou la jungle ?

Mercredi dernier, des joueurs du TP Mazembe ont été agressés par des supporters de Sanga Balende qui n’ont pas bien digéré la défaite de leur équipe (0-1) à Mbuji-mayi.

À cet effet, le président du club de Sa majesté Sanga Balende de Mbuji-Mayi, Alexis Ali Fakhi a dans un message publié sur son compte facebook, déploré l’agression des joueurs du Tout-puissant Mazembe par les supporters de Sanga Balende.

Nous dénonçons fermement les désordres qui se passaient après notre match face à TP Mazembe en dehors du stade. J’espère de tout mon cœur que personne n’a été gravement blessé et un prompt rétablissement pour tous “, déclare Ali Doyen.

En tant que président et mon comité sportif, encourageons le développement de la jeunesse à travers le football. Il n’ y a pas des places pour la violence dans le football, plutôt nous prônons le fair-play comme valeurs fondamentales “, a-t-il insisté.

Le président de Sanga Balende appelle ses fanatiques aux calmes et en ayant l’esprit de fair-play pour garder le leadership sur terrain. “ Même si nous reconnaissons un mauvais arbitrage en notre défaveur pendant plusieurs matchs et surtout depuis nos matchs joués à Kinshasa en phase retour. Dans un esprit de fair-play gardons la hauteur et travaillons pour reconquérir notre leadership sur le terrain “, a renchéri le président de Sanga Balende.

Né à Anvers (Belgique) en 1985, Ali Alexis Fakih est un riche homme d’affaires belgo-libanais. Détenteur d’un Diplôme de licence en business management et géologie, il fait toutes ses études à Kinshasa. Son père est un négociant sur le marché diamantifére, alors que sa famille vit en Belgique depuis plusieurs années. C’est en 2003 qu’il s’installe à Mbuji-Mayi, capitale congolaise du diamant, afin d’aider son père, dans le négoce des diamants. Là, il apprend le métier au fil des ans, jusqu’à se faire un nom dans le milieu diamantifère local.

Albert E. Ngandu