Kasaï Oriental : le président de l'assemblée provinciale destitué

L'assemblée provinciale du Kasaï Oriental

Ives Mwamba Kadima, président de l'Assemblée provinciale du Kasaï Oriental vient d’être déchu de ses fonctions, ce mardi 29 juin 2021 par les députés provinciaux, au cours d'une plénière de hautes tension présidée par le vice-président de cet organe délibérant Mfunyi Minanuji Kizito.

Cette destitution intervient au moment où ce dernier est bloqué à Kinshasa depuis le mois d'avril pour des raisons tantôt politiques et administratives. Il a été destitué par onze députés présents dans la salle.

Ces derniers ont par la suite voté le nouveau président de la première institution du Kasaï oriental en la personne de Kabongo Malebongo. Le remplaçant d'Ives Muamba Kadima a directement pris la commande de l'organe délibérant afin d'épuiser les points préalablement inscrits à l’ordre du jour.

Voici les points qui devrait être traités lors de cette séance plénière : l’adoption de l’ordre du jour, la communication du président de l’assemblée provinciale, l’examen et l’adoption du rapport de la commission chargée de l’exploitation du rapport des vacances parlementaires 2020, l’examen et l’adoption du rapport de la commission socioculturelle et de la commission politique administrative et juridique (PAJ) sur les trois propositions d’édits, l’examen et l’adoption du rapport de la commission ECOFIN relatif à l’exécution du budget de la province exercice 2021 pour le premier trimestre et l’adoption des procès verbaux.

Il sied de signaler que la tension était vive ce mardi aux alentours de l'hémicycle de l'organe délibérant. Un grand nombre des éléments de la police était visible partout. Les 13 députés provinciaux signataires de la pétition contre le vice-président de l'Assemblée provinciale et le rapporteur ont été empêchés d'accéder dans la concession de l'Assemblée provinciale. Tandis-que 11 sur les 24 députés provinciaux ont voté pour le départ de Ives Muamba Kadima à la tête de l'Assemblée provinciale et deux se sont excusés.

Plusieurs journalistes de la ville de Mbuji-Mayi ont été tabassés, interpellés puis relâchés par la police, et ont perdus leurs biens de valeurs, argents et téléphones.

Contacté à ce sujet, Louis Kabongo Mubalengeja, président de l'Union nationale de la presse du Congo, section du Kasaï Oriental, déplore et condamne l'agression de ses membres à l'Assemblée provinciale par les éléments de la police et promet de s'exprimer dans les heures qui suivent.

Albert E. Ngandu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *