Kasaï Oriental : Il faut tirer des leçons de la gestion de Maweja, selon l’Abbé Kabamba

Illustration

L’abbé Pierre Kabamba, président du cadre de concertation de la société civile du Kasaï Oriental fait le point sur la gestion politique de la province du Kasaï Oriental un mois après la déchéance du gouverneur Jean Maweja Muteba.

Dans une déclaration parvenue ce dimanche 25 avril à notre rédaction, il a déclaré que son organisation suit en analysant à fond la situation que traverse la province.

Pierre Kabamba dit être mécontent suite aux manœuvres qui se font pour déstabiliser l’assemblée provinciale depuis la destitution de Jean Maweja Muteba. A l’en croire, l’éviction du gouverneur Maweja a libéré la province du Kasaï Oriental d’une longue léthargie au sommet de son exécutif.

(…) cette léthargie, doublée d’une gestion opaque de notre chère province, a hypothéqué l’avenir de tout un peuple, le peuple est- Kasaïen. Malheureusement, les organisations de société civile du Kasaï Oriental constantent que des manœuvres politiciens, en nombre croissant, sont en cours pour fragiliser et déstabiliser notre province “, a-t-il déclaré.

En sa qualité du président du cadre de concertation de la société civile, cet homme de Dieu met en garde les politiciens qui ont les mauvaises intentions avec un objectif de prendre la province en otage.

” En cette période, le chef de l’État se démène pour restaurer l’autorité de l’État, l’unité nationale, la gestion transparente et la justice juste sans lesquels aucun essor n’est possible. Nous ne tolérons plus des interférences politiques des personnes mal intentionnées et des politiciens véreux de tout bord qui cherchent à nous maintenir en otage pour leurs intérêts. Notre province est une entité autonome comme toutes les autres et son statut lui est réglé par la constitution et les lois de la République “, a dénoncé l’Abbé Pierre Kabamba.

Avant de promettre son accompagnement à la première institution provinciale, la société civile exhorte les autorités de Kinshasa de laisser l’Assemblée provinciale œuvrer dans la liberté et dans la transparence. Elle espère bien que le président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental, Ives Muamba Kadima convoqué d’urgence à Kinshasa sera bien outillé pour qu’il exerce bien son travail.

Albert E. Ngandu