Kasaï-Oriental/Enrichissement illicite des nouveaux dirigeants du pays : la Lucha annonce des manifestations

Quelques militants de la LUCHA. Ph de tiers

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, (LUCHA), section de Mbuji-Mayi au Kasai-Oriental a, dans un point de presse tenu le vendredi 09 juillet, appelé au sursaut patriotique pour sauver la démocratie en République Démocratique du Congo et décrier l’inaction de l’Etat et les nombreuses antivaleurs qui y prolifèrent.

" Plus de deux ans et demi après les élections de l’Union sacrée pour la nation, la RDC peine à se relever. La corruption, l’instrumentalisation de la justice, la violation de la constitution et des lois, celles des libertés individuelles et collectives continuent malgré les engagements du président de la République à y mettre fin", s’indigne le mouvement citoyen Lutte pour le Changement, section de Mbuji-Mayi.

Par la même occasion, la Lucha section de Mbuji-Mayi révèle l’enrichissement de la nouvelle classe politique au détriment du peuple qui continue de croupir dans la misère.

" Aujourd’hui, si la nouvelle classe politique s’enrichit et bénéficie des nombreux avantages, la population continue quant à elle à croupir dans la misère. Alors que le pays jouit d’énormes ressources agro-pastorales inexploitées. Le peu de revenu disponible étant dépensé essentiellement pour soutenir le fonctionnement des institutions. Cela donne une forte impression que nous faisons face à une République de l’élite politique prédatrice où le peuple est complément laissé pour son compte ", indiquent ces activistes qui appellent toutes les forces vives de la nation et les acteurs politiques conscients à se lever pour préserver la RDC du chaos. Et ce, en imposant un agenda citoyen à la classe dirigeante dans le respect et la soumission à la constitution, l’organisation dans les délais des élections et la lutte contre la corruption.

Et pour conclure, la Lucha annonce une vaste campagne de mobilisation dès la semaine prochaine. Cette dernière se poursuivra « jusqu’à ce que les vraies préoccupations du peuple seront prises en compte par les décideurs du pays ».

Albert E. Ngandu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *