Kasaï Oriental: ECCHA condamne le blocage du président de l’Assemblée provinciale à Kinshasa

Illustration

Convoqué par la hiérarchie à Kinshasa depuis un mois et demi, le président de l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental, n’est toujours pas rentré à Mbuji-Mayi où il devait poursuivre les matières à traiter pour la session de mars.

Certaines sources révèlent que le speaker de l’organe délibérant du Kasaï Oriental, aurait été interdit de quitter Kinshasa. Cette situation inquiète les acteurs politiques ainsi que les mouvements citoyens de la province du Kasaï Oriental.

Fiston Kalonji, activiste pro-démocratie et membre du mouvement citoyen ECCHA-RDC dénonce et condamne l’interdiction faite au président de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental, Ives Muamba Kadima de regagner la ville de Mbuji-Mayi.

Fiston Kalonji souligne que cette situation plonge la province dans une crise sans précédent. En effet, ne convoquant plus des plénières, l’Assemblée provinciale du Kasaï Orientale est paralysée. «Nous dénonçons cette façon de faire qui porte atteinte à l’État de droit prôné par le président de la République. La destitution du gouverneur Maweja est l’application par la majorité des députés provinciaux de la volonté populaire. On ne voit pas pourquoi on tire sur Yves Muamba aujourd’hui», s’insurge-t-il.

En guise de conclusion, Fiston Kalonji a adressé un message au Président Félix Tshisekedi selon lequel, depuis qu’il est à la tête du pays, la province du Kasaï Oriental est géré d’une façon «insupportable». De la même manière qu’il lui a demandé de rappeler à l’ordre ses collaborateurs qui se livrent à des manœuvres visant à paralyser le bon fonctionnement de cette province.

Signalons que le président Ives Muamba était convoqué le 21 avril dernier à Kinshasa par le vice-premier ministre de l’Intérieur sortant, Gilbert Kankonde Malamba quelques jours après la destitution du gouverneur Maweja pour consultation.

Albert E. Ngandu

1xbet Code Promo ENET2021