Kasaï-Oriental/ Conflits MIBA-SACIM : l'ACAJ sollicite la participation de la société civile dans la commission

Me Georges Kapiamba, président de l'association congolaise pour l'accès à la justice ACAJ ©Patrick Félix Abely

La décision du Chef de l'État sur la mise en place d'une commission paritaire pour les conflits opposant la Société Minière de Bakwanga MIBA et la société SACIM est vivement appréciée par l'Organisation Non Fouvernementale Association Congolaise pour l'Accès à la Justice, ACAJ. Son président, Georges Kapiamba, souhaite l'intégration de la société civile dans ladite commission.
La décision prise par le Chef de l'État est intervenue après un échange ce lundi 27 decembre, avec les travailleurs de ces deux sociétés. Ces derniers ont tour à tour dénoncé les mauvaises conditions de travail et formulés plusieurs recommandations au Chef de l'État.

Le Président de la République a décidé de la mise en place urgente d'une commission mixte composée du ministère du portefeuille, des mines et d'autres acteurs impliqués dans la résolution du conflit entre SACIM et la MIBA, au sujet de l'exploitation du site Kimberlytique appartenant à la MIBA, mais exploité par la société d'investissement Minier SACIM, en violation du contrat de partenariat gagnant-gagnant. Dans le même ordre d'idée, le garant de la nation a recommandé les dirigeants de SACIM d'humaniser les conditions sociales de leurs travailleurs.

SACIM est une société d'exploitation minière vieille de plus de huit ans, située dans le groupement de Benatshimungu, dans le secteur kakangayi, à 45 km de la ville de Mbuji mayi, dans la province du Kasaï Oriental.

José-Junior Owawa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *