Kasaï/Kasaï-Central: Risque de violation des droits humains par les forces de l'ordre à Bakwa Kenge ( GRONGD )

Le conseil régional des organisations non gouvernementales de développement ( CRONGD ) alerte sur le risque "élevé" de violation des droits humains par les forces de l'ordre déployées à Bakwa Kenge , localité au centre des disputes entre les provinces du Kasaï et Kasaï Central.

Albert Kiungu Muepu, secrétaire exécutif de ce regroupement dans la région invite au renforcement de la discipline et de l'ordre au sein de troupes y envoyées pour éviter toute sorte de bavures notamment les violences sexuelles et autres sévices sur la population déjà victime de récentes violences communautaires entre Kuba et Luba

" Les responsables des troupes sont fortement interpellés, il Ya urgence de renforcer la discipline et l'ordre parmi celles qui sont envoyées à Bakwa Kenge pour faire régner l'autorité de l'État. Les rapports qui nous viennent de nos organisations membres sur place ne sont pas du tout bons; Si déjà les extorsions des biens des populations civiles notamment les confiscations des bétails sont rapportées, nous craignons une escalade de ces actes qui peuvent aller jusqu'aux violences sexuelles " , lance-t-il à election-net.com

Pour rappel, les communautés Lubaphone du groupement de Bena Milombe Ndengele de Demba (Kasaï Central) et Kuba du groupement Bolempo de Mweka ( Kasaï ) se sont dernièrement affrontées à Bakwakenge suite à un conflit des limites qui les oppose.

Onze personnes ont été tuées et plusieurs maisons incendiées au cours de ces violences , selon les sources officielles.

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga