Kasaï: Des élus provinciaux dénoncent les graves violations constitutionnelles au sein de la province

Ville de Tshikapa. Ph. Radio Okapi

Un groupe de députés provinciaux du Kasaï réuni samedi 19 décembre, à Tshikapa, chef-lieu du Kasaï pour examiner la situation socio politique de la province, dénonce les graves violations des lois au sein des institutions provinciales.

Il déplore l'absence prolongée du gouverneur de province depuis près de 2 mois sans motif valable.

En effet, ces députés provinciaux dénoncent également la publication d'un faux édit budgétaire pour l'exercice 2021 par le gouverneur de province a.i sans qu'il soit préalablement adopté par l'Assemblée plénière, le seul organe ayant compétence en la matière.

Dans cette même déclaration parvenue à la rédaction d'Election-net ce dimanche, ces élus évoquent plusieurs violations graves dans la gestion cavalière de l'assemblée provinciale y compris du gouvernorat, notamment :

  • La falsification unilatérale de l'article 23 du règlement intérieur par le bureau de l'Assemblée provinciale au point qu'a ce jour, deux versions contradictoires des règlements intérieur sont en circulation, une attitude qui traduit le faux et usage de faux.
  • La fermeture délibérée de tous les services du Bureau par son président sans motif valable.
  • La transmission frauduleuse du projet d’édit budgétaire pour l'exercice 2021 par le président de l'Assemblée provinciale au gouvernement provincial et ce, sans qu'il soit adopté par l'Assemblée plénière, en violation de l'article 9 du règlement intérieur.

Toutefois, ils promettent de saisir les instances judiciaires pour faux et usage de faux pour mettre fin à la gestion cavalière qui risque de prolonger la province dans la misère généralisée.

Il sied de rappeler, le gouverneur et le président de l’assemblée provinciale du Kasaï ont été convoqués par le ministre de l’Intérieur à Kinshasa depuis le mois de novembre 2020.

Nelly & Jean-Luc Bakampenda depuis Tshikapa