Kasaï Central: Une nouvelle habitation dévalisée par les bandits armés à KANANGA

Vue aérienne du centre-ville de kananga, photo de tiers

L'insécurité continue à dicter sa loi dans la ville de KANANGA, chef-lieu du Kasaï Central.

Les hommes armés non autrement identifiés ont de nouveau opéré la nuit du jeudi dernier à Kamulumba au quartier Tshinsambi.

Le responsable de la maison visitée confie que c'est au tour de deux heures du matin qu'un groupe de malfrats est entré chez-lui par effraction et s'est livré tranquillement à sa besogne.

" Ces bandits étaient nombreux, ils ont réussi à pénétrer chez moi et nous ont immobilisé. Quelques-uns nous ont braqué les armes pendant que les autres ont fouillé systématiquement la maison. Ils nous ont dépouillé de tous les biens nécessaires de la maison y compris une importante somme d'argent en devise avant de se retirer vers une destination inconnue " relate-t-il , précisant avoir déposé une plainte contre inconnu à la police.

La ville de KANANGA est en pleine crise sécuritaire caractérisée par des cas récurrents de cambriolage dans plusieurs de ses entités.

La semaine dernière un pasteur de l'église de réveil a été abattu par des bandits en commune de katoka après que ces hors-la-loi se soient introduits chez-lui.

Aucun mécanisme clair n'a été envisagé par le pouvoir public provincial pour enrailler la spirale infernale, à la base de plusieurs inquiétudes dans le chef des habitants.

Van Frédéric Tshilanda