Kasaï Central : Ras-le-bol des médecins non primés et non salariés du secteur public

Les médecins non primés et non-salariés du secteur public au Kasaï Central manifestants leur mécontentement dans les rues de la ville de Kananga, photo, Election-net.com, Van Frédéric Tshilanda

Les médecins non primés et non-salariés du secteur public au Kasaï Central ont vivement exprimé ce mercredi 08 juillet 2020 à Kananga leur indignation au sujet de l'évolution du dossier de leur alignement à la prime de risque et à la mécanisation.

A travers une marche pacifique partie de l'hôpital provincial jusqu'au bureau de l'Assemblée du Kasaï Central en passant par la mairie de la ville, ces blouses blanches ont également dénoncé les conditions dans lesquelles ils travaillent dans la prévention et la lutte contre la pandémie de Covid-19.

"Nous sommes parmi les fonctionnaires les plus exposés aux risques que cet ennemi commun, invisible et meurtrier fait courir à toute la nation, d'autant plus que nous menons cette lutte quasiment mains nues, car, au-delà de la rémunération qui fait défaut, nous travaillons dans des conditions précaires manquant même d'équipements de protection et de prévention ", a soutenu un d'eux, docteur Emmanuel Kabasele.

Dans leur mémorandum au premier-ministre déposé au maire de la ville, ils disent ne pas comprendre que la promesse leur faite par le chef de l'État peine à se concrétiser.

" Nous exprimons notre indignation et dénonçons ce blocage qui ne dit pas son nom d'autant plus que les 4500 médecins qui doivent être payés dès ce mois de juillet 2020 constatent qu'aucune opération d'alignement n'est effectuée en leur faveur", ont-ils fait savoir, réclamant entre autres la mécanisation des nouvelles unités dans leur secteur et l'amélioration des conditions de travail.

Pour sa part, le maire de la ville de Kananga, Mamie Kakubi Tshikele qui a reçu leur mémo leur a promis la transmission de son contenu à qu'il a été destiné.

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga