Kasaï Central : plusieurs acteurs de la société civile formés en monitoring à Kananga

Deux journalistes, cinq syndicalistes et une dizaine d'acteurs de la société civile ont pris part à un atelier de renforcement des capacités, organisé par la Nouvelle société civile congolaise (NSCC). Durant trois jours soit du mardi 27-jeudi 29 avril 2021 au centre spirituel Tabore, ces acteurs ont été outillés en monitoring.

Le coordonnateur national de la NSCC a fait savoir au terme de ces assises que c'était un cadre d'échanges entre les professionnels de médias envue de leur doter des différentes notions de monitoring des violations des droits de l'homme.
" Le fondement des droits de l'homme C'est la dignité humaine, la liberté et égalité sont les valeurs clés qui ne sont pas liées à l'homme. Nous estimons que le traitement dégradant, le comportement inhumain, la torture… tout doit cesse d'être dans nos communautés parce-que les droits sont inaliénables. L'Etat doit protéger, voilà nous étions là pour faire la promotion de ces droits" a indiqué Jonas Tshombela.

Par ailleurs, le coordonnateur de la NSCC appelle les récipiendaires à la responsabilité et surtout d'aller faire une restitution dans leurs organisations respectives pour la promotion et le respect des droits humains.

Jean-Claude SHAMOIS