Kasaï Central : Plus de 60 élèves filles sont tombées enceintes pendant le Confinement ( Rapport FMMDK )

Nathalie Kambala Luse , secrétaire exécutive de l'ONG FMMDK, photo Enet/Van Frédéric Tshilanda.

L'organisation non Gouvernementale Femme main dans la main pour le développement du Kasaï ( FMMDK ) recense plusieurs cas des violences sexuelles pendant la période de l’état d’urgence sanitaire au Kasaï Central.

Dans un rapport publié le week-end, cette structure de défense des intérêts de la femme et de la jeune fille dénombre au moins 68 élèves filles rendues grosses dans cette province.

De ces filles victimes, l'ONG qui appelle la justice à traquer « les bourreaux en cavale », parle de 28 élèves finalistes, cette année, du secondaire et 4 du primaire, parmi celles qui ont été "précocement" engrossées .

" Ces violences sexuelles qui ont exposé des victimes à avoir des grossesses précoces avec des individus mal intentionnés et sans coeur, sont de nature à les mettre en danger toute leur vie; Nous interpellons le pouvoir judiciaire que ces actes de barbarie ne doivent pas rester impunis ", lance Nathalie KAMBALA Luse , secrétaire exécutive de cette association..

L'ONG qui s'inquiète que la plupart de ces filles aient été renvoyées de leurs familles après avoir été victimes de ces actes , appelle les parents à les récupérer et leur garantir la passation des examens .

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga