Kasaï Central : Le parti de Fayulu dénonce “la mauvaise gouvernance” du régime actuel

Écidé Kasaï Central

Les militants et cadres de l’engagement pour la citoyenneté et le développement (Écidé) parti cher à Martin Fayulu, ont dans un mémorandum adressé à Félix Tshisekedi le mardi dernier à Kananga déploré la détérioration de la situation sécuritaire à l’Est du pays et conditions de vie de la population.

Ceux-ci ont exprimé leur solidarité aux peuples de l’Est, et réclamé l’effectivité des travaux des différents projets initiés par le Chef de l’État.

Écidé Kasaï Central, a fait savoir que la RDC est confrontée à une crise multiforme sur tous les plans depuis les élections de 2018 à cause de l’absence de la cohésion nationale, la paix, la stabilité, la solidarité considérées comme moteurs du développement durable d’un pays, ou d’une région.

“Nous dénonçons la mauvaise gestion de la Respulica dans les domaines de l’éducation et de l’administration publique qui sont politisés. Plusieurs congolais tombent victimes à Beni, Ituri Butembo et cette insécurité devient récurrente, c’est la raison pour laquelle nous voulons compatir avec ces peuples aujourd’hui” peut-on lire dans cette correspondance.

Par ailleurs, les membres et sympathisants de ce parti politique de Martin Fayulu ont estimé que le budget de la RDC est incapable de couvrir les besoins de tout le peuple et regrettent le silence de la justice par rapport au fiasco du programme de 100 premiers jours du Chef de l’État au Kasaï Central dont les différents travaux n’ont pas été concrètement exécutés par les entreprises mandatées suite au détournement des fonds alloués par certains individus.

“Nous condamnons avec la dernière énergie la façon dont le Kasaï Central est géré c’est-à-dire sans budget aujourd’hui. La misère devient permanente. Pour preuve, le projet cilejelu lancé il y a de cela un mois n’est pas exécuté. La chute Katende, Kalamba Mbuji n’en parlons pas. En fin tous les observateurs sérieux nationaux qu’internationaux sont unanimes pour affirmer que les élections caotiques de 2018 sont à la base de la mauvaise gouvernance et la faillite des institutions en place” concluent-il dans ce mémorandum signé par Élie Mputu Kalumba président fédéral de l’Ecidé et Coordonnateur provincial de Lamuka.

Jean Claude Shamois