Kasaï- Central : Le corps médical s’insurge contre l’assassinat d’un médecin

Le corps médical s’insurge contre l’assassinat d’un médecin


Le corps médical de la province du Kasaï Central, n'a pas tardé de réagir par rapport à l'assassinat du Docteur Tolenga à Kanyuka le jeudi 03 juin 2021.


Aussi, à travers leur représentation syndicale, les hommes en blouse blanche, sont descendus dans les rues de Kananga, ce vendredi 04 juin pour condamner les actes de barbarie et de vandalisme dont ils sont victimes depuis un moment.


Au terme d'une réunion qui a réuni les membres du Conseil provincial de l'Ordre des médecins (Coprom), ceux de l'ordre national des infirmiers du Congo (Onic) et le Syndicat national des médecins (Synamed), une procession est partie de l'hôpital provincial au siège de l'Assemblée provinciale, en passant par le bâtiment administratif.


Dans son mémorandum remis au gouverneur ai et au président de l'Assemblée provinciale, la communauté médicale a recommandé au gouvernement provincial de prendre en charge les frais des obsèques du disparu et d’indemniser sa famille.


Le personnel soignant qui rappelle aux responsables de services des renseignements leurs obligations, les a invités à ouvrir les enquêtes pour mettre la main sur les assassins. Il a également décrété deux jours de grève sur toute l'étendue du Kasaï Central, soit du lundi 07 au mardi 08.


Pendant cette période de grève, tous les médecins et infirmiers effectueront un sit-in devant le building administratif pour forcer les autorités à prendre des mesures nécessaires susceptibles de sécuriser les personnes et leurs biens au Kasai Central. «…. Monsieur le gouverneur, la ligne rouge est franchie. Avec l'assassinat de notre confrère Tolenga, le pire est arrivé ce jour. Pourquoi nous réserver un tel sort ? La communauté médicale va observer lundi et mardi, des formations sanitaires sans médecins …», a signifié aux autorités locales un représentant du corps médical.


«Vos recommandations sont discutables. Nous allons répondre aux droits légitimes: inhumé notre regretté Tolenga. Cette question a été abordée hier promptement. J'invite vos représentants au dialogue en début de semaine afin qu'on étudie tous les stratégies car, ces voleurs vivent dans nos maisons», a déclaré le gouverneur ad intérim du Kasaï Central Tharcisse Kabatusuila Mbuyamba.


Rappelons que le Dr Tolenga, jeune médecin traitant au centre de santé St Thomas, a été abattu à son domicile, le jeudi 03 juin 2021 à 3 heures par les hommes à mains armées non identifiées.


Jean Claude Shamois