Kasaï Central : la rue réclame l'effectivité des 100 jours de Tshisekedi.

Les forces vives du Kasaï Central ont fait parler la rue ce lundi 27 janvier 2020 réclamant l'effectivité des travaux des Cent premiers jours du chef de l'État au Kasaï Central.

Dans une marche encadrée par les forces de l'ordre, des centaines de personnes ont exigé la lumière sur la destination des fonds alloués aux travaux inscrits dans le cadre de ce programme présidentiel lancé à l'entame du mandat de Félix Tshisekedi.

Partie du rond point notre-dame dans la commune de katoka, la procession qui a également connu la participation des forces politiques dont l'union pour la démocratie et le progrès social , Udps , a eu pour point de chute l'hôtel du gouvernement provincial où un mémo a été remis au gouverneur de province.

Dans ce document, les marcheurs déplorent que la province n'ait rien bénéficié de ce programme.

" Nous avons le regret de constater que depuis le lancement officiel par vous du programme salutaire des actions urgentes pour les 100 premiers jours de votre quinquennat, jusqu'à ce jour nous n'avons pas senti l'effectivité desdits travaux déclare Joseph Nkashama Kayombo rapporteur circonstanciel des forces vives.

Dans le programme d'urgence du chef de l'État, le Kasaï Central devrait être bénéficiaires outres des travaux sur les routes kananga-kalamba mbuji, Kananga -lac Munkamba, Kananga-mbulungu, des 300 maisons préfabriquées, les forages d'eau potable , des ponts et des bacs sur certaines rivières etc., rappellent les marcheurs au président de la République , redoutant que les questions que les centrekasaïens se posent sur la non réalisation de ces travaux ne brisent la confiance.

" Les forces vives du Kasaï Central sollicitent votre implication la plus totale entant que père de la nation pour que ceux du Kasaï Central soient rétablis dans leur droit le plus légitime" implorent-elles.

Le gouverneur Martin Kabuya qui a reçu le mémo publiquement sur le Perron du gouvernorat, a promis aux marcheurs qu'il pourrait le transférer à qu'il a été destiné.

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *