Kasaï :5 policiers décapités et plusieurs maisons incendiées à Mweka

Illustration

C'est à l'issue des affrontements qui ont opposé le mercredi 13 janvier dernier, la milice Twa (pygmees) aux éléments de la Police Nationale que 5 policiers ont été décapités et plusieurs maisons incendiées au Nord du territoire de Mweka dans la province du Kasaï.

Pour le colonel Christophe Selemane commandant de la Police/Mweka, cité par la Radio Kinoise Top Congo Fm, et qui a rendu public ces chiffres , les miliciens qui ont attaqué les éléments de la PNC, étaient lourdement armés et occupent en ce moment la localité de Batwa Kadimba.

" C'est un conflit qui date de très longtemps. Des jeunes armés des fusils de chasse calibre 12, des flèches, des lances et des machettes, avec à leur tête un sujet Twa du nom de Katende, venus du territoire voisin de Dimbelenge au Kasaï Central sont entrés à Batwa Kadimba en territoire de Mweka mercredi dernier. Le chef de cette milice, monsieur Katende a chassé tous les services publics. Il a installé sa propre administration et déclare appartenir désormais à la province voisine du Kasaï Central", explique-t-il.

De son côté, l'Administrateur du territoire de Mweka Franck Pongo relève que " la situation demeure encore très tendue dans dans la région. Cinq éléments de la Police ont été tués dans la localité Batwa Kadimba, située à 195 Km au nord de la cité de Mweka".

Franck Pongo indique que " la milice Twa refuse d'être administrée par les autorités de la province du Kasaï et revendique leurs appartenance à la province du Kasaï Central ".

Pour rappel, vers la fin du mois d'août 2020, à la suite des conflits des limites entre le Kasaï Central et le Kasaï, une cinquantaine de Twa sont arrivés à Kananga, réclamant dans leur mémorandum, remis à la Monusco, leur attachement au Kasaï Central.

Pompon BEYOKOBANA