Kananga : trois personnes condamnées à la peine de mort

Kananga : trois personnes condamnées à la peine de mort . Ph. Enet

Le verdict est tombé ce Mardi 07 Avril au procès de trois voleurs arrêtés récemment à Kananga par la police en pleine opération de cambriolage dans l’ex localité Oasis Malole.

Le tribunal militaire de garnison de Kananga qui tablait sur les infractions flagrantes en chambre foraine a condamné chacun de malfrats à une peine de mort et payerons des dommages et intérêts aux parties civiles François Kabundi et Bibomba.

Association des malfaiteurs, extorsion,coups et blessures et détention illégale d’armes sont les infractions retenues en charge de ces prévenus coupables qui sèment panique et désolation au chef-lieu du Kasaï Central.

Se basant sur l’ordonnance loi Num 78-01 du 24 juin 1976, le tribunal ayant suivi la procédure normale vu la comparution des prévenus et parties civiles assistés de leurs conseils et réquisition déposée par le ministère public, le tribunal a déclaré coupables de tous les faits infractionnels les prévenus Bakajika Donat, Ntumba André et Ngalamulume Kabuya Albert.

En outre,tous sont condamnés en solidarité de la manière suivante ; cinq ans de servitude pénale principale pour coups et blessures volontaires aggravés, vingt ans de servitude pénale principale pour détention illégale d’armes et munitions de guerre, vingt ans de servitude pénale principale pour extorsion, conformément à l’article 7 du code pénal militaire.

En dehors de l’unique peine la plus forte pour chaque prévenu “peine de mort”,le tribunal les condamne pour 20 ans de servitude pénale principale et au paiement d’une amende de 250000fc pour extorsion commise, la participation criminelle,20 ans de servitude pénale principale et 150000fc pour coups et blessures aggravés a participation criminelle et cinq ans de servitude pénale principale pour détention sans titre ni droit d’armes et munitions de guerre ” a ajouté le Président du tribunal militaire de garnison.

Ces audiences publiques en chambre foraine dans l’ex localité Oasis Malole qui ont débutées lundi dernier se sont clôturées mardi 6 avril en toute quiétude sous la satisfaction des acteurs sociopolitiques de la place et de la population de Kananga.

Jean-Claude Shamois à Kananga