Kananga:JED dénonce la fermeture arbitraire de la radio Télévision Nsanga

L'organisation non gouvernementale de défense de la liberté de presse , journaliste en danger JED  exige la réouverture immédiate d’une station de radio fermée depuis près d’un mois à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï,selon cette ONG la chaîne a été réduite au silence  sur ordre du directeur local de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPTC)  sans aucun motif valable.

 

Selon JED, la Radiotélévision Nsanga a été prise d’assaut mardi 9 avril 2019 dernier, par un groupe de neuf agents de la police nationale congolaise armés. Tous les journalistes trouvés dans les installations de ce média ont été sommés d’interrompre brusquement la diffusion des émissions et de quitter les lieux.

 

La veille,  les agents de l’ARPTC s’étaient rendus dans les installations de la Radiotélévision Nsanga obligeant les responsables de ce média à pouvoir payer à cette institution une somme de 200 dollars américains sans fournir les explications sur la nature de cette taxe ajoute JED.

 

Cette situation est inquiétante pour  Edel Martin Kabuta, directeur  cette radio qui ne dit comprendre cette décision déclaré « Nous sommes très surpris de la fermeture de notre média. L’ARPTC nous oblige à payer une taxe dont nous ignorons la pertinence. Nous sommes sanctionnés pour avoir exigé des explications  concernant cette taxe ou redevance à  payer l’ARPTC. Que ce service nous dise la nature de cette taxe ou redevance. Nous sommes prêts à la payer ».  a-t-il déclaré.

 

Journaliste en danger  dénonce cette fermeture arbitraire de ce  media qui relève, ni plus, ni moins que d’un abus du pouvoir et demande aux autorités provinciales compétentes de s’impliquer pour sa réouverture.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *