KANANGA : Face à la montée de l'insécurité, les forums des quartiers envisagés comme solution

Vue aérienne de la ville de Kananga, photo de tiers

Le bourgmestre de la commune de Ndesha, Bruno BUKASA TSHIMOKO évoque un plan pour mettre ses administrés à l'abri des actes d'insécurité devenus récurrents sur l'ensemble de la ville de KANANGA.

L'autorité municipale de cette entité du chef-lieu du Kasaï Central a fait part de sa volonté de faire reprendre chez-lui le fonctionnement des forums des quartiers.

Il s'agit des rencontres entre les chefs de différentes avenues et les leaders de la société civile au tour de chefs des quartiers pour discuter de la sécurité de ces milieux, dénoncer des personnes suspectes et éventuellement fournir des propositions pour l'amélioration du travail de protection des habitants et de leurs biens.

L'idée a fonctionné jusqu' en 2015 à KANANGA avec le programme pour la réforme du secteur de sécurité et de la police "SSAPR" ( security Sector Accountability and Police Reform ) , financé par le ministère pour le développement international du Royaume-Uni (DFID).

Cette initiative n'a plus continué depuis la suspension de ce programme qui était destiné à aider le gouvernement de la RDC à jeter les bases du rétablissement d'un État de droit en soutenant la création d'institutions responsables et des services axés sur la sécurité et la justice capable d'améliorer la sûreté , la sécurité et l'accès à la justice pour les citoyens congolais, ce, faute des moyens explique-t-on

Pour Bruno BUKASA TSHIMOKO , l'effort va être déployé avec peu de ressources que peut générer son entité pour la tenue régulière de ces rencontres.

Le bourgmestre de la commune de Ndesha invite ses administrés à toujours collaborer avec les services de l'État en dénonçant tous les suspects.

Van Frédéric Tshilanda depuis KANANGA