Kalemie: PICAGL, le premier bâtiment agricole, a été inauguré

Un nouveau bâtiment devant abriter le projet PICAGL à Kalemie. Ph. ENET/Gérard M. /

Ecouter cette information

Le programme intégré de croissance agricole dans les grands lacs (PICAGL), ce projet de plus de 300 hectares qui veut inventer l’agriculture du futur au Tanganyika en octroyant du travail aux jeunes, se concrétise.

Une nième étape a été franchie ce samedi 10 octobre: l’inauguration d’un nouveau bâtiment devant abriter le projet PICAGL et les inspections provinciales d’agriculture, pêche, élevage et développement rural du Tanganyika.

C’est là que vont travailler des spécialistes dans le développement, la recherche et l’innovation agricole et agro-alimentaire dans ce projet évalué à 1 milliard et 500 millions USD pour l’Afrique de l’Est et Central, selon Brigitte Kapinga, coordonnatrice du projet.

“La banque mondiale et les Nations-Unies, avaient conclu de mettre à la disposition des gouvernements des pays de l’Afrique de l’Est 1milliards 500 millions de dollars américains pour l’agriculture. Ce projet qui est mené conjointement dans le Burundi ainsi qu’en République Démocratique du Congo(RDC) dans un premier temps, va également s’étendre en Tanzanie, Ouganda ainsi qu’au Rwanda,” déclare-t-elle.

Avant d’ajouter, ” le projet travaille dans les filières agricoles, on n’en a trois. Cependant dans les filières maniocs, pour le Tanganyika, nous avons produit 300 hectares pour l’année 2020” révèle t-elle.

Elle évoque par ailleurs, que le projet devait se concentrer dans sa première année uniquement dans les recherches, la deuxième année dans la multiplication des semences et la troisième année dans la production en masse. Mais vue le retard qui imposé par la COVID-19, “nous avons les taureaux par les cornes,”dit-elle.

Toutefois, ce nouveau bâtiment est salué par la population, qui se dit être fière de cet ouvrage qui fait la beauté de la ville de Kalemie.

Ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie riche en couleur, le gouverneur Zoe Kabila, les membres du gouvernement provincial, les députés provinciaux, le maire de la ville de Kalemie, les chefs des institutions privées et bien d’autres.

Précisons que le coût global de la construction de ce bâtiment est évalué à 626 mille 829 dollars américains, montant financé par la banque mondiale. Disons que depuis son arrivée dans la province du Tanganyika, le projet intégré de croissance agricole dans les grands lacs” picagl ” s’est fixé la mission d’inverser la tendance de tout amener de l’extérieur.

Gérard MAKONGA depuis Kalemie.