Kalemie : les “victimes” de démolition des maisons sollicitent le soutien des députés provinciaux

Kalemie: un élève tué par son ami. Ph. ENET

C’est ce vendredi 26 mars 2021 que les propriétaires des maisons menacées de démolition à Kalemie sont allés à l’Assemblée provinciale pour solliciter du soutien aux élus provinciaux, après l’annonce du gouvernement provincial faisant état de la reprise de l’opération de démolition des maisons.

Ces habitants disent détenir des titres parcellaires et d’autres documents délivrés par des services habiletés par l’État congolais. Ils estiment qu’à cette période de l’État de Droit, les destructions qui violent la loi peuvent réveiller le parquet général du Tanganyika. Les parcelles ciblées pour la démolition sont celles situées sur le marché des réfugiés à côté de l’ancien pont Lukuga, les maisons de rond-point Kisebwe vers le pont Kituku, les maisons au niveau de cimetière Sapin et d’autres maisons qui sont sur le littoral de la rivière Lukuga.

Au sortir de la réunion avec la délégation des propriétaires des maisons, le rapporteur de l’Assemblée provinciale, le député principal élu de Kalemie Cyril KIMPU AWEL a demandé au gouvernement provincial de s’attaquer aux priorités de la population et non à se pencher aux démolitions.

“Nous comme vos représentants de Kalemie, avec toutes les menaces au tour des démolitions de vos maisons, si avant on a démoli, cette fois, nous n’allons pas accepter que ce genre des choses se fassent encore. Au Tanganyika, nous avons plusieurs priorités et défis à relever et non démolir les maisons d’autrui. Les priorités du Tanganyika c’est donner le travail aux jeunes, donner à la population l’accès à l’eau et à l’électricité, c’est aussi relier la province en aménageant les routes de tous les territoires avec le chef lieu Kalemie. Mais aujourd’hui, il n’y a pas de routes réhabilitées, pourquoi on doit démolir les maisons des gens au lieu de construire les routes pour la population” s’est-il interrogé

Toutefois, le rapporteur de l’organe délibérant a appelé les occupants de parcelles ciblées par la démolition à la vigilance.

” Aujourd’hui nous sommes sous la houlette du président de la république qui prône le peuple d’abord. Soyez calmes et vigilants, soyez aussi mobilisés et que personne ne vous intimide et n’ayez pas peur car le président de la république est le seul garant du bon fonctionnement des institutions. Nous ne sommes pas contre la modernisation mais il faut suivre la loi car il y a des normes pour démolir les maisons d’autrui. Éviter la violence, nous sommes avec vous ” a-t-il conclut

Signalons que c’est depuis le mois de février 2020 que le gouvernement provincial a commencé avec les démolitions dans la ville de Kalemie. Il y a eu même une motion de défiance contre le ministre provincial des infrastructures, suite à la démolition des maisons.

Depuis Kalemie Gérard MAkONGAw