Kaboul :« Ne m’oubliez pas ici » supplie l'ancien interprète de Joe Biden

l’interprète oublié en Afghanistan appelle Joe Biden à l’aide. Ph. Tiers

Un interprète afghan ayant porté secours à un Joe Biden alors sénateur, en 2008, supplie le président de l’aider à fuir, alors que les États-Unis ont terminé leur opération d’évacuations depuis le 31 août.

Un ancien interprète afghan de l’armée américaine, bloqué à Kaboul après le retrait des États-Unis, demande l’aide de Joe Biden qu’il avait aidé à secourir d’une tempête de neige en Afghanistan en 2008, dans un message publié ce mercredi par le Wall Street Journal.

« Bonjour M. le Président : sauvez-moi et ma famille. Ne m’oubliez pas ici », supplie Mohammed, qui ne donne pas son nom de famille, car il craint pour sa vie depuis le retour au pouvoir des talibans à la mi-août.

Les témoignages se multiplient dans la presse américaine de civils afghans ayant travaillé pour les forces américaines qui n’ont pas été évacués par avion avant le retrait des États-Unis d’Afghanistan, mettant fin lundi à 20 ans de guerre. Depuis, il se cache avec sa femme et ses quatre enfants. « Je ne peux pas sortir, j’ai très peur », dit-il.

30h auprès des sénateurs

L’ex-interprète, en poste sur la base aérienne de Bagram, faisait partie d’une unité venue secourir trois sénateurs, dont Joe Biden, en visite en Aghanistan en février 2008.

Pris dans une tempête de neige, leur hélicoptère avait dû atterrir d’urgence dans une vallée à une trentaine de kilomètres de la base, selon un ancien militaire interrogé par le quotidien. Une fois les trois élus en sécurité, Mohammed avait monté la garde pendant trente heures autour des appareils en attendant une fenêtre météo favorable pour redécoller.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *