Jeux Olympiques : Le Japon décrète l’état d’urgence à deux semaines du coup d’envoi

Alors que les Jeux Olympiques débutent dans deux semaines, soit le 23 juillet prochain, le Gouvernement japonais annonce pouvoir décréter un nouvel état d’urgence sanitaire pour une durée d’un mois suite à l’augmentation des cas d’une nouvelle vague d’infection de Covid 19 au pays.

Une décision qui pourrait voir les J.O se dérouler sans la quasi-totalité des spectateurs pour une première dans l’histoire.

C’est au cours d’une réunion gouvernementale sur les mesures sanitaires tenue ce jeudi 8 juillet que le premier ministre japonais Yoshihide Suga l’a annoncé, confirmant que cet état d’urgence sanitaire irait jusqu’au 22 août, alors que les J.O qui débutent ce 23 juillet, se clôtureront le 8 août 2021.

Yasutoshi Nishimura, ministre chargé de la gestion du Covid-19 précise que « le nombre de nouveaux cas continue d’augmenter à Tokyo » dit-il, avant d’ajouter qu’ « avec l’augmentation des déplacements, le variant Delta, plus infectieux, représente désormais environ 30 % des cas. Ce chiffre devrait encore augmenter » renchérit-il tout en signifiant que le nouvel état d’urgence fixerait un plafond de 5 000 spectateurs, soit 50% de la capacité d’un site, selon le chiffre le plus bas, alors que le mois dernier, la jauge était fixée à 10 000 spectateurs.

Cette décision de décréter un état d’urgence intervient alors qu’en mars dernier, ils avaient interdit la venue des spectateurs étrangers, une première dans l’histoire, dans un pays où cette mesure est moins stricte par rapport à d’autres, relativement épargnés avec 14 900 décès depuis le début de la pandémie.

Contrairement aux pays tels que la RDC, au Japon, lors de l’état d’urgence, l’alcool sera interdit dans les bas et restaurants qui devront fermer à partir de 20h, et les concerts devront se terminer à 21h00’.

Le Gouvernement de l’archipel nippon espère contenir la propagation de contamination en plaçant le Tokyo état d’urgence, dans un pays où rien que 15% de la population s’est fait vaccinée, avec la crainte de la part des experts d’une nouvelle vague de contamination du variant Delta.

Cependant, le pays doit accueillir 11 000 athlètes venus du monde entier, dans un pays où les mesures draconiennes ont été imposées.

Au vu de plusieurs mesures barrières notamment le déroulement à huis clos du passage de la flamme olympique, l’appelle des organisateurs à l’abstention de suivre le marathon Sapporo, les JO risque de se dérouler à huis clos. D’ailleurs, la plupart des japonais préfèrent que cette compétition soit de nouveau reporté ou carrément annulée.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *