Jérôme Munyangi à Goma : ''la population doute de l'existence de la Covid-19 parce qu'elle n'était pas associée dans la riposte dès le début''

Le Dr Jerome Munyiangi à Goma. Ph ENET/Prince Bagheni

Devant les journalistes de Goma, ce jeudi 10 septembre 2020, le Docteur Jérôme Munyangi est revenu sur plusieurs aspects prouvant l'efficacité de la plante Artémisia pour la prise en charge des patients de la Covid-19.

Parlant du virus corona, celui-ci a indiqué que l'humanité fait face à une nouvelle réalité avant d’ajouter que personne ne la maîtrise à 100% jusqu'à ce jour.

''Nous sommes face à un nouveau virus. Au début tout le monde a tâtonné. Et je dois vous informer aujourd'hui, qu'il n'y a personne qui maîtrise le coronavirus à 100%, si non, on allait avoir déjà des solutions'', a-t-il indiqué.

En outre, ce chercheur congolais a noté qu'il n'y a pas une unanimité scientifique sur la prise en charge des cas confirmés. Et ce, parce que l'on est face à une souche virale et l'on doit continuer à apprendre avec. Tout en indiquant que la riposte avait très mal commencé, parce ''que l'on a cru que c'est seulement la riposte sanitaire qui était plus importante et les autres composantes ont été négligées comme l'implication de la population'', ce qui fait, selon lui, qu'il y ait un doute sur l'existence de la maladie dans les chefs de la population.

Cependant, il a révélé qu'il y a d'autres personnes qui peuvent attraper la Covid-19 et guérir de la maladie avec leurs propres anticorps. Ce qui fait qu'il puisse conclure que les ''Africains sont bien protégés vu leur système immunitaire plus fort''.

''Il y a beaucoup de gens qui ont contracté le virus et sont guéris d'eux-mêmes. Le virus circule, il est avec nous, d'autres gens ont le virus mais ne font pas des formes un peu grave de la maladie, parce que vous pouvez avoir coronavirus et vous n'allez pas faire covid-19, comme vous pouvez avoir le VIH et vous n'allez pas faire le sida, je peux avoir coronavirus et je ne peux pas faire covid parce que j'ai un très bon système immunitaire qui me protège'', a-t-il fait savoir.

Enfin, il a appelé la population à observer les mesures édictées par les autorités. Avec pour objectif d’être à l'abri de la contamination et endiguer la pandémie une bonne fois pour toute limiter.

Prince Bagheni, à Goma