« Je ne laisserai personne cultiver le racisme contre les musulmans dans mon pays » selon Macron

Emmanuel Macron, président français. Ph. Tiers

« Je ne laisserai personne affirmer que la France, son État, cultive le racisme vis-à-vis des musulmans ». C’est une lettre que le président français Emmanuel Macron a envoyée au quotidien britannique Financial Times qui avait publié un article sur Macron puis retiré. A en croire, le président français, on a déformé ses propos.

Emmanuel Macron se veut clair dans ses propos ; au-delà des frontières, il tient à préciser que Il n’est pas en combat contre l’islam, alors que les musulmans de plusieurs pays ont réagi avec colère à ses propos, avec un appel au boycott des produits français.

Il a fait comprendre qu’il combat les terroristes. « Dans certains quartiers autant que sur Internet, des groupes liés à l’islam radical enseignent aux enfants de France la haine de la République, appellent à ne pas respecter les lois » a-t-il soutenu.

« Des appels à la haine », selon Macron « Vous ne me croyez pas ? Relisez les échanges, les appels à la haine diffusés au nom d’un islam dévoyé, sur les réseaux sociaux qui ont finalement abouti à la mort du professeur Samuel Paty il y a quelques jours. Allez visiter les quartiers où des petites filles de trois ou quatre ans portent le voile intégral » et « élevées dans un projet de haine des valeurs de la France », fait-il révéler.


Mapote Gaye