J. Kabila au sénat : retour sur les réactions diverses…

Joseph Kabila en face du president du Senat Alexis Tambwe Mwamba

Ecouter cette information

Devenu sénateur à vie après le 24 janvier 2019, Joseph Kabila n’a jamais pris part à la plénière.

Si aujourd’hui, il a décidé de prendre part à la plénière de septembre, son passage au sénat n’est pas inaperçu.

Sa présence qui a fait du buzz sur tous les réseaux sociaux, est diversement commentée.

Voici un aperçu de ses commentaires.

Néhémie Mwilanya :
Il l’avait promis, Je respecterai la Constitution, Il l´a fait. Il ne s’est pas représenté pour un 3ème mandat successif. Aujourd´hui il a accompli toute la loi, en assumant son nouveau statut, certes honorifique, celui de Sénateur à vie “.

Félix Kambange Numbi:

La Présence du Président honoraire Joseph Kabila au sénat était très attendue depuis l’alternance. Elle marque en fait sa rentrée politique effective en ce moment où nous entrons dans une session parlementaire de tous les enjeux !“, a-t-il écrit.

A lire aussi:  Joseph Kabila salue le "leadership audacieux" de Pierre Nkurunziza

Serge Kadima Luabeya :

Joseph KABILA KABANGE, le père de l’alternance et le symbole du respect de la parole donnée“.

Papy Tamba : ” l’écile de la démocratie en marche. Quelle beauté de voir un ancien président de la République dans ce format. Encore une page de l’histoire écrite par Yemei. Je suis fan“.

Les membres du FCC, ne sont pas les seuls à commenter.

Noël Tshani, ancien candidat à la dernière présidentielle se félicite de cette présence et indique que cette présence marque la fin de tout soupçon de voir encore “JKK”, candidat à la présidentielle prochaine.

A lire aussi:  RDC: Kabila-Kamerhe, rapprochement ?

Je salue l’ancien Président Joseph Kabila qui a siégé au sénat en tant que sénateur à vie, ce qui le rend définitivement inéligible éternellement de briguer la présidence de la République. Vive la démocratie ! Vive l’Etat de droit ! Vive la République Démocratique du Congo !

Adrien Ambanengo :

Les journalistes contribuent au culte de la personnalité dans ce pays. Un citoyen congolais qui se rend à son lieu de travail, pourquoi ça doit paraître anormal ?”

Joël Mesa Nzuzi