Ituri : un député provincial jeté en prison

Composition d'un tribunal militaire de garnison photo d'illustrations

Le tribunal militaire de garnison de l'Ituri, siégeant en matière de flagrance, a condamné à une année de servitude pénale, le député provincial Hubert Berocan pour rébellion.

Au cours de ce jugement, le ministère public avait, en effet, requis 3 ans de servitude pénale pour quatre chefs d’accusations, notamment propagation de faux bruits, imputation dommageable, trafic d’influence et rébellion.

“ Il s’est présenté dans la cérémonie sans avoir été invité et a commencé à compter les ordinateurs, voulant même forcer d’accéder dans l’entrepôt. Une attitude qui a interrompu le bon déroulement de la cérémonie officielle ”, avait soutenu le ministère public.

Cependant, après confrontation entre les deux parties, le tribunal n’a retenu que l’accusation de « rébellion », et a décidé d’une peine maximale d’un an de prison, en ordonnant l’arrestation immédiate du député provincial et son acheminement en prison.

Cet élu provincial dispose donc de 5 jours pour interjeter appel devant la haute cour militaire de Kinshasa.

En rappel, un incident s'était survenu dans l’enceinte de la division provinciale de l’éducation lors d’une cérémonie de distribution d’un lot d’ordinateurs, don du gouvernement central à quelques écoles. L’élu de Bunia qui s’est improvisé selon l’accusation, dans cette cérémonie présidée par le Vice-gouverneur policier de l’Ituri, soupçonnait madame la cheffe de division provinciale de l’éducation d’avoir détourné certains ordinateurs destinés aux écoles.

Pompon BEYOKOBANA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *