Ituri: Un activiste des droits de l'homme vit en clandestinité à Irumu

Photo d'illustration À Kabarole, chefferie des Bahema d'Irumu. Ph de Tiers

Le coordinateur de la Convention pour le Respect des Droits de l'Homme (CRDH/Irumu), Christophe Munyanderu, alerte l'opinion nationale et internationale qu'il est activement recherché par des hommes armés.

Selon lui, son péché est d'avoir dénoncé l'activisme des groupes armés dans le territoire d'Irumu en province de l'Ituri.

" Ces hommes armés ont pour mission de m'abattre. Nous sommes en train de dénoncer l'insécurité que traverse actuellement le territoire d'Irumu. J'attire l'attention de ces hommes-là, qu'ils ne pensent pas qu'à travers leurs intimidations nous allons baisser le bras. La défense des droits de l’homme reste notre cheval de bataille…ma vie est en danger voire celle de tous les membres de ma famille", a-t-il indiqué en son. Lieu de cachette.

Par ailleurs, Christophe Munyanderu plaide auprès des autorités compétentes pour la sécurisation des acteurs de la société civile dans des zones en conflit armé.

Dieubon Mughenze