Ituri : Plus de 2000 personnes tuées en une année, (société civile)

Ituri. Ph. Tiers

La société civile de la province de l'Ituri a, à travers un rapport, rapporté les tragiques moments qu'ont traversé les habitants de 5 territoires que compte la province chère à Jean Bamanisa Saidi y compris la ville de Bunia.

La présidente ad intérim de la société civile de l'Ituri soutient que l'activisme des groupes armés, a occasionné la mort de plus de 2295 personnes qui ont péri dans différentes circonstances en une année.

Aux côtés des morts, poursuit Marie Noella Nyaloka, plus de 138 civils ont été pris en otage et des centaines des blessés. Cela sans compter des milliers des déplacés qui ont fui leurs ménages respectifs craignant pour leur sécurité et d'énormes dégâts matériels.

Tout en déplorant cette situation, la société civile a, dans sa farde des recommandations, invité les autorités compétentes à peaufiner des stratégies qui permettront d'éradiquer les groupes armés et autres mouvements subversifs dans la province de l'Ituri.

Il sied de rappeler que l'Ituri est le sanctuaire des plusieurs groupes armés. La milice Chini ya Kilima, la milice CODECO, certains groupes maï-maï et la rébellion ADF commettent des exactions contre la population civile.

Dieubon Mughenze