Ituri : Les femmes réclament la paix

Les femmes de l'Ituri

La ligue de femmes iturienne regroupée au sein de << le collectif des femmes>> a exprimé le vendredi 23 avril 2021 leur désolation au cour d'un sit-in devant le bureau de la division provinciale de genre, famille et enfant à travers des pleurs et prière.

Ces femmes exigent à travers leur memorandum lu devant la presse la réhabilitation sans délai de la situation sécuritaire qui sévit actuellement en province de l'ituri.

" Nous demandons aux autorités nationales tant provinciales et internationales de mettre fin plus rapidement que possible aux exactions,aux attaques et aux troubles qui se déroulent dans la province de l'ituri et de rétablir une paix du durable pour la population. De finaliser le processus de démobilisation,de désarmement et resertion entamé avec la FRPI, et d'accélérer les démarches de DDR pour tous les autres", martèle Elizabeth Buve, la représentante du collectif de femmes.

À l'égard de la turbulence politique que traverse la province de l'Ituri ce dernier jour, ces femmes disent non aux déstabilisations politiques sous prétexte de barrer la route aux ennemis de la paix.

" Les femmes de l'ituri disent non à la déstabilisation des institutions politiques de l'ituri pour ne pas donner l'occasion aux ennemis de la paix, d'immerger et déstabiliser la province", renrichit-elle dans un propos recueilli par l'élection-net.com

Par ailleurs, présente au sit-in, l'administrateur du territoire d'irumu appelle à l'organisation d'un dialogue extra-communautaire pour faciliter la cohabitation pacifique des ituriens.

" Organiser le dialogue franc extra-communautaire pour la cohabitation pacifique, l'acceptation et la culture de pardon. Nous lançons nos cris d'alarme nous voulons la paix, rien que la paix dans notre territoire afin que chacun vanque librement à ses activités au quotidien", conclut, Rachel Tarwanyo, l'administrateur d'irumu à l'élection-net.com.

Il convient de signaler que les femmes et les enfants sont le plus vulnérables des atrocités commises en ituri par plusieurs groupes armés actifs dans cette province.

John Mary ndika