Ituri : le gouvernement congolais dément le bilan de "107 morts" à Djugu

Un village de Djugu attaqué par des hommes armés/photo de tiers

Le gouvernement congolais a enfin réagi après une attaque sanglante des rebelles de la milice CODECO à Drodro et ses environs dans le territoire de Djugu en Ituri.

Dans un tweet, le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya dément le bilan de "107 morts" avancé par le baromètre sécuritaire du Kivu. Il parle plutôt d'une vingtaine de corps retrouvés sans vie.

"Il n'a pas eu 107 morts, mais une vingtaine à Drodro. Le gouvernement suit de près la situation", a-t-il écrit avant d'exprimer la compassion du gouvernement avec les familles éprouvées :

"Le gouvernement condamne ce énième acte de barbarie et compatit au malheur qui frappe à nouveau nos compatriotes. Avec le gouverneur militaire de l’Ituri tout est fait pour apporter l’assistance aux familles et à garantir la sécurité".

Le baromètre sécuritaire du Kivu qui a rapporté une "centaine de corps" sans vie a présenté ses excuses. Il parle d'une erreur en affirmant avoir, en dernière nouvelle, le bilan de "29 morts".

"[Erratum] Après de plus amples vérifications, il ressort que le nombre confirmé de personnes tuées sur le terr. de Djugu hier s’établit pour le moment à 29 (22 à Drodro et 7 à Mba/Donga). Le Baromètre sécuritaire du Kivu avait parlé à plusieurs sources qui semblaient concordantes", rapporte le baromètre sécuritaire du Kivu.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *